Utiliser le téléphone au volant vous expose désormais à une suspension de permis !

Publié le 22 mai 2020

Pour toute infraction commise, téléphone à la main, la loi prévoit désormais une suspension du permis pouvant aller jusqu’à un an.

Téléphoner ou conduire, il faut choisir. La Sécurité Routière renforce ses mesures contre l’utilisation du téléphone au volant. À chaque infraction routière commise, avec votre téléphone, le préfet pourra annoncer une suspension de permis plus ou moins longue.

La peine de suspension varie en fonction des circonstances. Elle va de six mois en cas d’infractions sans gravités, à un an en cas d’accidents, ou de conduite en état d’alcoolémie.

Pour quelles infractions ?

La liste est longue et variée. On y trouve par exemple : le refus de priorité à un piéton, le passage au feu rouge, l’oubli d’un clignotant ou encore l’excès de vitesse. L’utilisation du téléphone portable coûtait déjà cher à l’usager, 135€ d’amende et un retrait de 3 points sur le permis de conduire.

La Sécurité Routière assure que le téléphone en conduisant multiplie les risques par 3. Une raison de plus de garder ses deux mains sur le volant.


En cours de diffusion

Titre

Artiste