Une étude vient confirmer le lien entre l’obésité et les formes graves de Covid-19

Publié le 19 mai 2020

Le CHU de Lille a mené une enquête sur 124 patients démontrant que « 47 % des patients infectés entrant en réanimation »étaient en situation d’obésité. Les Hospices Civils de Lyon dans le cadre d’une collaboration avec Lille ont mené une étude venant confirmer les premiers résultats démontrant ainsi une corrélation entre l’obésité qui touche 15% de la population française et le développement de pathologies graves de Covid-19. 

Au service d’Endocrinologie Diabète et Nutrition à Lyon, l’étude qui cherche a démontré ce lien a été menée sur 340 patients hospitalisés pour le Covid 19. Cette étude “démontre que les patients atteints d’obésité et de COVID-19 sont, comparativement à la prévalence de l’obésité au sein de la population générale, significativement plus nombreuse qu’attendu à être admis à l’hôpital (+35 %)”

Ce constat serait particulièrement plus marqué en service de réanimation où les patients atteint d’obésité sont deux fois plus nombreux que dans la population.

Cette étude pourrait conduire “à renforcer les mesures de prévention à leur intention, voire à prioriser l’accès aux soins, à la vaccination et aux futurs traitements pour ces patients” , sachant qu’aujourd’hui ils font déjà partie du public prioritaire pour accéder aux tests virologiques.


En cours de diffusion

Titre

Artiste