UE : une cinquantaine d’élus lancent un appel à rehausser les objectifs de réduction des émissions pour 2030

Publié le 15 octobre 2020

58 dirigeants de villes et métropoles européennes viennent d’adresser une lettre ouverte au Conseil Européen. Il se prononcent en faveur d’objectifs de réduction des émissions de 65 % d’ici 2030 avec le soutien de l’UE. Parmi les signataires, on retrouve Bruno Bernard le président de la Métropole de Lyon et Grégory Doucet, le maire de Lyon.

Les élus demandent à ce que les fonds de l’UE soient affectés à des investissements écologiques et sociaux dans les villes.

Les maires lancent également un appel pour des investissements importants dans les transports en commun, les infrastructures vertes et la rénovation des bâtiments. Ils demandent aussi à ce que le soutien financier accordé aux secteurs les plus consommateurs de combustibles fossiles soit subordonné à des engagements clairs en matière de transition écologique.

Cet appel fait suite au vote du Parlement européen en faveur d’un objectif de 60 % d’ici 2030, et en amont de la réunion du Conseil européen qui débute aujourd’hui à Bruxelles.
Les maires décrivent les objectifs accrus comme “une étape naturelle sur la voie d’un continent neutre sur le plan climatique d’ici 2050, comme convenu par le Conseil l’année dernière […] Les villes sont un élément essentiel du “Green Deal” européen, mais elles ne peuvent pas agir seules. […]C’est pourquoi nous vous demandons d’utiliser les financements et les politiques de relance de l’UE pour soutenir les villes phares qui veulent prendre leur part dans cet objectif avec une réduction encore plus élevé de 65 %.”


En cours de diffusion

Titre

Artiste