Emmanuel Macron se prononce pour le droit au blasphème après l’affaire Mila

Publié le 12 février 2020

Alors que Mila a retrouvé un établissement scolaire ce lundi, Emmanuel Macron est revenu dans une interview au Dauphiné Libéré sur l’affaire de l’adolescente iséroise. Pour le président de la République « La loi est claire : nous avons droit au blasphème, à critiquer, à caricaturer les religions ».

Pour rappel, cette jeune fille de 16 ans a dû quitter son lycée à Villefontaine après avoir été menacée de mort sur les réseaux sociaux en raison de propos hostiles à l’islam. Elle avait été déscolarisée pendant une dizaine de jours.

Selon le président, les enfants doivent « être mieux protégés » contre les « nouvelles formes de haine et de harcèlement en ligne ».  Pour le cas de Mila, Emmanuel Macron a ajouté « On lui doit donc une protection à l’école, dans sa vie quotidienne, dans ses déplacements. L’Etat a pris ses responsabilités »


En cours de diffusion

Titre

Artiste